Sur les hauteurs de Monthermé, le Roc la Tour est à voir absolument : un chaos rocheux autour de trois piliers.

Ce site géologique caché en pleine forêt est grandiose, de pied en cap. D’où que vous le regardiez, depuis le sentier qui mène en bas, ou même une fois dessus, face à une vue magnifique, ce Roc vous envoutera sûrement. Il est ici depuis des millénaires. Des ardoises gravées retrouvées prouvent qu’il était déjà un lieu de rassemblement à la Préhistoire. 

Les géologues ont une explication scientifique convaincante pour expliquer cet enchevêtrement de blocs de quartzite qui remonterait à une époque où la mer couvrait encore l’Ardenne. Mais une autre légende se raconte plus volontiers et peut-être devriez-vous y penser en arpentant les lieux. Le Roc la Tour ne serait autre que l’œuvre du Diable. Le résultat de sa colère. 

L’œuvre du Diable

Un jeune homme fort épris mais désargenté souhaitait construire un château pour sa belle. Le Malin flairant le bon coup lui promit de construire ce château en une nuit avant le chant du coq, en échange de son âme. L’accord fut conclu. Toute une troupe de sorcières et de pie-pie-van-van se mit alors en branle. Mais dans un vacarme tel que le coq se réveilla et chanta bien avant le jour. Fou furieux, le Diable détruisit le château d’un coup de sabot, ne laissant sur place que des ruines. 

A la belle saison, la promenade vous conduira aussi dans une impressionnante mer de fougères de laquelle le Roc la Tour émerge. Superbe !

Vue impressionnante
Sébastien Bollich

Vue impressionnante

A perte de vue, les Ardennes

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu