Bilan de la saison touristique 2021

Rappel des tendances observées au niveau national :

  • Une fréquentation stable par rapport à 2020 mais en retrait par rapport à 2019
  • Un besoin d’évasion confirmé par les Français qui ont privilégié la France
  • Une fréquentation étrangère en recul, les Britanniques sont les grands absents
  • Moins de vacances chez parents et amis, succès des locations de vacances
  • Des réservations de dernière minute, guidées par l’actualité sanitaire et la météo
  • Toujours plus d’excursions à la journée

Analyse de la saison touristique dans les Ardennes :

L’avant-saison :

Une avant-saison compliquée du fait d’une météo n’invitant pas aux courts séjours, d’un calendrier défavorable au niveau des ponts de Mai, et de l’inquiétude concernant le variant Delta.
45 % des prestataires la jugent en baisse par rapport à 2020 et 76 % la considèrent inférieure à 2019.
Cette tendance concerne principalement la clientèle étrangère (baisse pour 69 % des interrogés) alors que 74 % des professionnels considèrent la clientèle française en hausse ou stable.
Le taux d’occupation (TO) moyen tous hébergements confondus est estimé à 40 % en Juin.

Juillet – août :

Une météo fraîche et humide ainsi que l’obligation du pass sanitaire dès le 9 août ont fortement impacté la fréquentation touristique cet été :
Sur les 2 mois, les professionnels sont seulement 19 % à observer une hausse par rapport à 2020 et 13 % par rapport à 2019. Ces impressions varient selon la nationalité et le type d’hébergement :

  • Les Français ont été présents (baisse observée seulement chez 29 % des sondés) malgré des chiffres en baisse de la clientèle régionale (par rapport à 2020)
  • Les étrangers ont été en baisse chez 53 % des pros (61 % pour juillet versus juillet 2020, 56% par rapport à 2019) avec une tendance à la baisse pour 67 % des hôteliers. La principale absence concerne les Britanniques (effet Brexit en + des autres contraintes évoquées).
  • Les activités de plein-air ont souffert de la météo, les sites de visite sont 62 % à évoquer une baisse par rapport à l’été 2020, l’hébergement chez l’habitant a réalisé de bons scores grâce à la clientèle française, pendant que 67 % des hôteliers ont observé une baisse (autour de 40 % du CA 2020) de par l’absence d’une partie des clientèles européennes (Britanniques et Allemands en particulier). Sur les campings, les chiffres sont à la baisse également, le facteur principal étant la météo défavorable sur toute la période.
  • Les TO exprimés sont globalement de l’ordre de 67 % (avec 61 % pour l’hôtellerie et 70 % pour l’hébergement locatif)


Les avis pour septembre :

Les professionnels on observé un mois plutôt bon (seulement 22 % le jugent en baisse par rapport à 2020 et 29 % versus 2019), surtout pour le locatif, et pour les professionnels d’Ardenne Métropole (effet de la Foire de Sedan + Festival des Marionnettes).
Le TO moyen est estimé à 42 % (là encore l’activité sur les campings sera fortement conditionnée par la météo de septembre.)


Parmi les facteurs pénalisants pour l’activité touristique, les prestataires ont évoqué, dans l’ordre :

  • La météo (pour 57 % des sondés)
  • L’absence de la clientèle étrangère (51 %)
  • L’obligation du pass sanitaire (44 % des avis)
  • L’inquiétude face à la progression du variant Delta

Pour les facteurs ayant favorisé la fréquentation, sont mentionnés principalement :

  • La fidélisation de la clientèle
  • Une offre adaptée au contexte sanitaire
  • La qualité de l’offre
  • Des séjours plus longs grâce au dispositif départemental “Evadez-vous dans les Ardennes”


Parmi les évolutions observées, signalons :

  • L’augmentation des ventes de dernière minute
  • L’augmentation des réservations par internet
  • La baisse de la durée de séjour sur les campings
  • La hausse de la durée de séjour dans les hébergements locatifs

A retenir :

L’année 2020 avait été historiquement compliquée pour le tourisme ave une baisse globale proche de 40 % en France par rapport à une année normale. L’année 2021 aura donc été moins bonne que 2020 pour différentes raisons, principalement la baisse de fréquentation des étrangers, une météo très compliquée dans les Ardennes, et les mesures sanitaires imposées. Deux points encourageants : la clientèle française redécouvre la France, et l’hébergement chez l’habitant poursuit ses taux de progression. Le nombre d’excursionnistes augmente, le panier moyen demeure à des niveaux identiques.

Sources : enquête conjoncturelle Eté 2021 –ADT08/ ORTGE ; indicateurs Flux Vision Tourisme + AirDNA / ADT08-ORTGE ; Note de conjoncture ADN Tourisme.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu