Accueil >  Découverte et Patrimoine > Patrimoine > Détail

Château de l'Echelle  

L'ECHELLE

Deux tours des XIVe et XVe siècles, rondes et imposantes, figurent de chaque côté du logis remanié au XVIIe siècle, sous Louis XIV. Une belle échauguette d’angle, ressemblant à celle de Wartigny, portée par neuf consoles, dite la “tour du massacre”, évoque un événement tragique de la guerre de Trente Ans. De nombreux boulets y ont été découverts. Remarquez les huit boulets de fer enchâssés dans la maçonnerie. Cette échauguette est millésimée “1604”. Un quart de la population fut exécutée lors du passage des Espagnols en 1643. Une large bretèche, portée par six consoles, surmonte la porte d’entrée de la cour. Une porte au profil surbaissé, encadrée de pilastres toscans, bagués et vermiculés, un fronton échancré pour loger un tableau nu. Les ailes sont coiffées de toitures à la Mansart. On remarque dans les tours latérales la présence de plusieurs canonnières, localisées pour la plupart aux niveaux supérieurs et orientées de manière à prendre la façade d’enfilade. Les ouvertures de tir sont fines et élaborées. Les corniches sont à modillons ou à talon (concaves). Sous l’Ancien Régime, le château appartient successivement aux La Marck, Nettancourt, Saint-Léger, Baulmont et Petit. Quant à elle, L’Echelle passa entre les mains des sires de Balham, Suzanne, Menchi, Maulcourt, Antoine de La Marche-le-Comte, calviniste, qui, de 1597 à 1640, gouverna les principautés de Raucourt et de Sedan. En 1719, le colonel de Saint-Léger a cédé la terre de l’Echelle au chapitre de Reims.

Langue d'accueil : français.


< retour
Château
Château
Château
Château (©François Munier)
 
Château de l'Echelle
08150 L'ECHELLE
|
Comité Départemental du Tourisme des Ardennes